Maladie
Histoires de Fabry
Diagnostics
Thérapie
Services / liens
Commander kit DBS (médecins)
Retour

Options thérapeutiques dans la maladie de Fabry

Le traitement de la maladie de Fabry doit comprendre un traitement de substitution enzymatique ainsi que des traitements d’appoint pour traiter les symptômes qui apparaissent en raison des lésions tissulaires et prévenir une progression non spécifique desde celles-ci. Chez les patients atteints de la maladie de Fabry présentant des mutations spécifiques, on peut envisager une thérapie dite par chaperon.1

Un traitement complet et précoce des patients adultes atteints de maladie de Fabry doit viser à prévenir la progression (ultérieure) vers des lésions tissulaires irréversibles et des défaillances organiques.1

Traitement de substitution enzymatique (TSE)

Depuis 2001, le TSE est disponible comme option de traitement causal et compense la carence enzymatique ou la perte de fonction de l’alpha-galactosidase A. L’enzyme produite par technologie génétique pour le TSE est administrée à vie par perfusion intraveineuse tous les 14 jours.2 Deux préparations enzymatiques sont autorisées :1,2

  • L’agalsidase alfa est produite à partir d’une lignée cellulaire humaine et est administrée par perfusion intraveineuse à raison de 0,2 mg par kg de poids corporel.
  • L’agalsidase bêta est produite par recombinaison à partir de cellules CHO (CHO = Chinese Hamster Ovary) et est administrée par perfusion intraveineuse à raison de 1,0 mg par kg de poids corporel.

Le TSE aide à éliminer des cellules des organes touchés les dépôts de Gb3 accumulés, et le tissu en est ainsi libéré (du moins en partie). S’il est déjà apparu des zones de fibrose, il est pratiquement impossible qu’elles disparaissent. Chez de tels patients, il a pu être montré que le TSE pouvait ralentir le risque de progression.3

Thérapie en présence de mutations spécifiques

La molécule chaperon administré par voie orale migalastat est autorisée pour un sous-groupe de patients atteints de maladie de Fabry qui présentent des mutations spécifiques dans le gène cotant pour l’alpha-galactosidase A.1 Le principe actif se lie sélectivement à des formes mutées spécifiques de l’alpha-galactosidase A. L’enzyme est ainsi stabilisée et peut être réactivée dans les lysosomes. Le traitement est autorisé pour plus de 300 mutations déclenchant la maladie de Fabry. On identifie au moyen de tests in vitro les patients qui pourraient répondre au traitement par molécule chaperon.3

Traitements d’appoint et symptomatiques

Selon les symptômes et les manifestations organiques, des mesures thérapeutiques d’appoint complémentaires peuvent être nécessaires dans la maladie de Fabry. Selon la situation, les médicaments et/ou interventions qui suivent peuvent être utiles chez les patients atteints de maladie de Fabry qui présentent une atteinte cardiaque :1,3

  • Inhibiteurs de l’ECA, antagonistes du récepteur de l’angiotensine; chez les patients sous TSE, il faut faire preuve de prudence dans l’utilisation des bêta-bloquants et éviter l’amiodarone
  • Stimulateur cardiaque en présence de bradycardie symptomatique
  • Anticoagulation en cas de fibrillation auriculaire
  • Défibrillateur automatique implantable (ICD) en présence d’arythmies malignes

Il n’est pas rare que les patients atteints de maladie de Fabry souffrent de douleurs. Pour atténuer les douleurs, les mesures suivantes sont appliquées :2

  • Évitement des mécanismes déclencheurs (efforts physiques, chaleur, fortes variations de température, stress, fatigue)
  • Anticonvulsivants (par ex. phénytoïne, carbamazépine, gabapentine, topiramat)
  • Antidépresseurs tricycliques
C-ANPROM/CH//0579-04.2020
  1. Ortiz A et al. Fabry disease revisited: Management and treatment recommendations for adult patients. Mol Genet Metab. 2018;123(4):416–427.
    Online verfügbar unter: https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1096719217307680 (abgerufen am 29.09.2020)
  2. Interdisziplinäre Leitlinie für die Diagnose und Therapie des Morbus Fabry. AWMF-Leitlinien-Registernr. 030/134. Online verfügbar unter: https://www.dgn.org/leitlinien/3153-interdisziplinaere-leitlinie-fuer-die-diagnose-und-therapie-des-morbus-fabry (abgerufen am 23.01.2020).
  3. Weidemann F. Morbus Fabry. Besondere Aspekte der Herzbeteiligung. Thieme-Refresher Innere Medizin 2019;14:1–16.